CLASSEMENT & RETOUCHES

Au temps de l'argentique on développait les photos dans des bains. Avec la venue du numérique on a supprimé les bains, mais on développe toujours...

RAW, JPEG, KÉSAKO?
 

Je ne vais pas m'étendre sur le sujet, car il existe beaucoup de sites qui expliquent ce que sont ces deux formats de fichiers. Cliquez sur les mots en orange et vous serez redirigé vers des explications plus complètes.

En gros, je dirais que lorsqu'on a appuyé sur le bouton, l'appareil de photo numérique (APN), s'il en a la possibilité technique, enregistre la photo en un format informatique brut que l'on appelle RAW en anglais. Ce format n'est pas traité et contient toutes les informations de luminance, saturation, balance des couleurs, etc.

Le RAW est au numérique ce que le négatif est à l'argentique.

Avantage: permets une grande souplesse de travail à l'ordinateur (postraitement) puisqu'il contient toutes les informations.

Inconvénient: fichier qui pèse un certain poids en Mo et qui demande des cartes mémoires de grande capacité et un taux de transfert rapide suivant le type de photo que l'on fait.

Le JPEG est une norme qui définit la compression d'un fichier informatique d'une image.

En somme l'appareil de photo compresse le fichier RAW suivant un algorithme propre à chaque fabricant pour l'afficher sur l'écran du boîtier.

Avantage: fichier plus léger en Mo, prenant moins de place sur une carte mémoire et se transférant plus rapidement.

Inconvénient: perte de certaines informations au moment de la compression d'où une qualité d'image inférieure au RAW.

Alors? Faut-il photographier en RAW ou en JPEG? Tout dépend de l'utilisation finale des photos.

Mais avant toutes choses, il faut savoir si l'APN a le mode RAW. S'il ne l'a pas, nous avons la réponse à notre question.

Le Pentax K-3 a un capteur qui délivre 24Mpx ce qui est amplement suffisant pour photographier en JPEG toutes les scènes qui demandent de la vitesse. Courses de voitures, vélo, hockey, soccer, football, etc. 

Toutes les scènes où j'ai le temps de cadrer, faire des réglages comme pour un paysage, de l'architecture, du HDR, du portrait, etc., je le fais en mode RAW.

Certains appareils offrent aussi la possibilité de faire les photos en RAW+JPEG. Chaque photo est donc enregistrée en RAW et en JPEG. À nous de choisir par la suite avec quel format nous voulons travailler nos photos sur notre ordinateur ou les partager directement sur le web via le wi-fi ou le bluetooth du boîtier.

Que vous photographiez en mode RAW est une chose, encore faut-il que votre logiciel de traitement accepte ce format pour développer la photo. Ce qui est souvent le cas à l'heure actuelle.

LES LOGICIELS:
 

Quelque soit la marque de l'ordinateur nous trouvons facilement un ou des logiciels pour classer, développer et travailler nos photos. Ci-dessous une liste non exhaustive.

           Les gratuits:

            Développement des photos.

Classement des photos.

 

Les payants:

Classement et traitement des photos.

Traitement des photos.

Traitement des photos.

Effets localisés de flou.​​

Traitement des photos.​​

Retouches de perspectives horizontales et verticales.​​

 

          D'autres petits logiciels, plus ludiques, qui aiguisent la créativité:

Coloriser ou décoloriser, effets de couleurs.

        Pour faire des cadres, insérer du texte, des filigranes.

Assemblage de photos pour effectuer des time-lapse.